Contribution supplémentaire sans difficultés particulières à Hartz IV



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La contribution supplémentaire des compagnies d'assurance maladie ne constitue pas une «difficulté particulière» pour les bénéficiaires du Hartz IV, comme l'a actuellement jugé le tribunal social de Fribourg. Les bénéficiaires de l'allocation de chômage II doivent payer eux-mêmes des cotisations supplémentaires.

Les bénéficiaires du Hartz IV doivent payer la cotisation supplémentaire des caisses maladie. Au cours de la réforme des soins de santé, le législateur a décidé de reprendre les cotisations supplémentaires des bénéficiaires de l'allocation chômage II et des prestations sociales, mais seules les cotisations supplémentaires moyennes sont prises en charge par le gouvernement fédéral. La cotisation complémentaire moyenne est actuellement de «zéro euro» car seule une minorité des assureurs maladie exigent actuellement des cotisations complémentaires. Si une compagnie d'assurance maladie modifie ses statuts, les personnes concernées doivent s'acquitter de la contribution supplémentaire du taux normal ALG II. De nombreuses compagnies d'assurance maladie envisagent de modifier les statuts ou les ont déjà mises en œuvre.

Contribution supplémentaire pas de cas de "difficultés spéciales" Un nouveau jugement du tribunal social de Fribourg / Breisgau (Az. S 14 AS 3578/10) ne voit aucun cas de "difficultés spéciales" pour les personnes concernées. Cela signifie que les bénéficiaires Hartz IV n'ont pas le droit de recevoir les contributions supplémentaires s'ils ont manqué une date d'échange en raison de la collecte de contributions supplémentaires. La décision indique que le législateur a prévu une réforme des soins de santé pour changer les assureurs maladie s'ils exigent des cotisations supplémentaires forfaitaires. Un tel changement au titre du droit spécial de résiliation est une "règle légalement requise", selon les juges. Toute personne qui manque une date de basculement n'a donc pas droit à l'agence pour l'emploi pour couvrir les frais et y reste elle-même.

Selon le Code social (SGB), l'assurance maladie légale peut être résiliée jusqu'à la première échéance si une cotisation supplémentaire est facturée. «Et puisque chaque membre de la caisse d'assurance maladie peut faire de même, qu'il reçoive ou non une aide sociale, cette obligation de changement ne signifie pas une difficulté particulière, mais seulement une difficulté générale», a commenté le Dr. Dietmar Breer dans un communiqué de presse la décision du tribunal social. Cependant, cette charge "normale" d'une contribution supplémentaire n'est pas suffisante pour que les prestataires de services couvrent les coûts. Le tribunal social a désormais renforcé l'attitude de l'agence pour l'emploi et affaibli considérablement la position des personnes concernées. (sb)

Image: Gerd Altmann, Pixelio.de.

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Wichtiger Hinweis für alle Empfänger von Hartz IV! Jobcenter gesteht: Wir handeln grundgesetzwidrig!


Article Précédent

Nelson Mandela a été libéré de la clinique

Article Suivant

La toux et la fièvre indiquent le virus de la rougeole