Un tiers des enfants souffre de problèmes de langage



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un enfant d'âge préscolaire sur trois a un trouble du développement du langage

Plus d'un million d'enfants de moins de 14 ans ont des difficultés à développer leur langage. Les enfants d'âge préscolaire sont particulièrement touchés. Le diagnostic de trouble du développement du langage est de plus en plus posé dans ce groupe d'âge. Les personnes touchées reçoivent l'aide d'orthophonistes.

Un tiers des enfants d'âge préscolaire souffrent de problèmes de langage. Cela ressort des chiffres du rapport du médecin publié aujourd'hui par la plus grande compagnie d'assurance maladie allemande, Barmer GEK. Comme le rapporte l'agence de presse «dpa», le rapport montre également de nettes différences sexospécifiques dans les troubles de la parole chez les adolescents. Selon cela, les garçons sont beaucoup plus souvent touchés que les filles.

Plus d'un million d'enfants ayant des problèmes de langage Selon le rapport médical Barmer GEK présenté mardi à Berlin, environ 38% des garçons âgés de moins de six ans et 30% des filles de moins de six ans ont des problèmes d'élocution nécessitant un traitement. Selon cela, environ un enfant sur trois en âge préscolaire souffre de difficultés de développement du langage. Environ 20 pour cent de tous les garçons de cinq ans ont effectivement reçu une ordonnance d'orthophonie pour le traitement de leurs troubles de la parole, avec les filles, la proportion était de 14 pour cent. Dans l'ensemble, la moyenne nationale des enfants souffrant de troubles de la parole et du langage était de 10,3% selon le rapport médical Barmer GEK, ce qui correspond à un nombre absolu de 1,12 million d'enfants (âgés de 0 à 14 ans).

Les troubles du développement du langage ne sont pas un sujet de préoccupation Selon le vice-président du Barmer-GEK, Rolf-Ulrich Schlenker, les chiffres ne sont pas préoccupants, car "nous constatons qu'un soutien linguistique professionnel est utilisé." Cependant, l'augmentation des diagnostics d'un problème de développement du langage est frappant en effet. Il en va de même, par exemple, pour le diagnostic du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Ici, la tendance des années précédentes s'est poursuivie dans le rapport actuel du médecin. Le diagnostic de TDAH touche également les garçons en particulier. Dans l'ensemble, selon les chiffres de Barmer GEK, 9,6% des garçons de neuf ans sont traités par un neurologue ou un psychiatre, dans 60% des cas, le diagnostic est le TDAH. Dans le cas des filles du même âge, seulement 6% reçoivent un traitement approprié, un diagnostic de TDAH en étant la cause dans 40% des cas. En plus de ces maladies, qui jusqu'à il y a quelques décennies étaient plutôt rares, comme les troubles du développement du langage ou AHDS, selon le rapport médical actuel, les maladies infantiles classiques telles que la varicelle, la scarlatine ou la rubéole sont encore relativement bien représentées.

Baisse des traitements ambulatoires Cependant, le rapport du médecin contient également des chiffres plus encourageants. Par exemple, le nombre de cas de traitement ambulatoire par assuré a légèrement diminué pour la première fois depuis 2004, ajusté en fonction de l'âge. En 2010, par exemple, il est tombé à 7,93 par assuré contre 8,04 l'année précédente. Le taux de traitement (personnes ayant au moins un traitement médical par an) est resté quasiment inchangé à 91% par rapport au dernier rapport du médecin, ce qui est aussi un signe de «l'excellente prise en charge ambulatoire» en Allemagne pour le vice-président du Barmer GEK. (fp)

Continuer à lire:
Un garçon sur quatre a besoin d'orthophonistes
Vérifier les organes auditifs en cas de problèmes de langage

Image: Dieter Schütz / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Réginald Allouche - Intolérances alimentaires et digestion


Article Précédent

Journée médicale: Bahr et Montgomery payants

Article Suivant

Yeux fatigués: exercices pour se détendre