Avec l'homéopathie pour attraper l'assuré?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Depuis cette année, l'AOK Brême / Bremerhaven et l'AOK Basse-Saxe proposent à leurs assurés l'homéopathie comme prestation légale. «L'anamnèse homéopathique et le traitement de suivi homéopathique sont remboursés, à condition que ceux-ci soient fournis par des médecins sous contrat avec la qualification supplémentaire d'homéopathie», précise le site AOK. De plus, les frais des médicaments homéopathiques seront remboursés s'ils ont été prescrits par un médecin contractuel avec la qualification complémentaire homéopathie sur ordonnance privée.

Cependant, ces avantages sont plafonnés. L'assuré sera remboursé des frais réels de 80% par facture, mais seulement jusqu'à un maximum de 250 euros par année civile. Les assurés de l'AOK Basse-Saxe devraient y jeter un œil, car les statuts - et seulement là-bas - stipulent que cette prestation prend fin le 31 décembre 2013. Sur demande, la DZVhÄ a appris que si la situation financière restait bonne, ce service serait également remboursé en 2014. La situation est différente à l'AOK Bremen / Bremerhaven, où le service se poursuit au-delà de 2013.

L'Association centrale allemande des médecins homéopathes (DZVhÄ) se félicite de l'ouverture des AOK à l'homéopathie, mais la présidente de la DZVhÄ Cornelia Bajic critique l'organisation des services: «La limitation à la première anamnèse de suivi et le remboursement de 250 euros par an est timides, les assurés le paient. »Dans les contrats sélectifs de la société de gestion DZVhÄ - avec actuellement environ 90 assureurs-maladie statutaires - le spectre thérapeutique du traitement homéopathique est représenté de manière réaliste. Ces prestations sont également gratuites pour les assurés.

Les patients étant souvent des malades chroniques complexes, la DZVhÄ a suggéré que seuls les médecins Diplôme d'homéopathie du DZVhÄ ou d'une qualification comparable. Le diplôme comprend une formation beaucoup plus intensive que la désignation supplémentaire et oblige les propriétaires à une formation continue continue. Le DZVhÄ a également recommandé que le remboursement de la prestation ne soit pas basé sur le statut d'agrément du médecin, mais uniquement sur sa formation. L'article 11, paragraphe 6, de la loi sur la structure de l'offre de GKV autorise expressément la prise en charge des coûts des services de qualité assurée par des prestataires de services non agréés, c'est-à-dire des médecins privés. (pm)

Image: Jörg Sabel / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Homéopathie - Principes fondamentaux - Cours 1 -


Commentaires:

  1. Branris

    Je pense qu'ils ont tort.

  2. Zululkis

    Dicter s'il vous plaît, où puis-je lire à ce sujet?

  3. Faura

    A mon avis, ils ont tort. Essayons d'en discuter. Écrivez moi en MP, ça vous parle.

  4. Greg

    À mon avis, vous vous trompez. Je suis sûr. Je peux défendre ma position. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.



Écrire un message


Article Précédent

De plus grandes dimensions de la fraude aux médicaments anticancéreux?

Article Suivant

Légalisation du cannabis en Uruguay